Plein Soleil

Photographier en plein soleil 

Pour beaucoup de photographes débutants, le plein soleil, c’est le temps idéal pour photographier. Après tout, il fait beau, il y a plein de lumière, tout ça. Sauf qu’on s’en rend bien vite compte : un grand et beau soleil signifie des ombres dures, des hautes lumières souvent surexposées, un contraste trop important, des couleurs un peu délavées, et d’une manière générale des images peu flatteuses. Sauf que parfois, on est bien obligé de photographier dans ces conditions. Voyons donc comment s’en sortir.

L’idéal reste quand même de trouver un meilleur moment si c’est possible : partemps légèrement couvert, ou aux golden hours . Mais comme ce n’est pas toujours possible, quelques astuces existent.

Trouvez de l’ombre 

Candid

Candid by ibm4381

Bon ok, je n’ai pas inventé la roue sur ce coup-là, mais se mettre à l’ombrereste le meilleur moyen d’éviter le plein soleil (admirez mon intelligence infinie:P ). Vous pouvez quasiment toujours trouver de l’ombre : sous un arbre, un immeuble, etc… A part si vous êtes en plein désert, mais normalement vous êtes en train de fondre, pas de prendre une photo :P

Plus sérieusement, il y a quand même quelque chose de peu intuitif à considérer quand vous placez votre sujet à l’ombre. En effet, être à l’ombre ne signifie pas qu’il n’y a pas du tout de lumière. En fait, la lumière provient de multiples sources qui réfléchissent et diffusent la lumière. (Rappelez-vous de ce qu’on avait dit sur les caractéristiques de la lumière ). Ce qui veut dire que vous avez forcément une source principale de lumière, qui est souvent l’objet réfléchissant le plus proche (ça peut être un mur blanc) et/ou le plus grand.

C’est important de déterminer votre source de lumière principale, pour savoircomment va se comporter la lumière sur votre sujet (intensité, direction), et donc comment le placer.

Par exemple, si vous placez votre sujet (pour un portrait par exemple) juste au bord de l’ombre d’un bâtiment, il ne sera pas directement éclairé par le soleil (donc pas d’ombres dures et compagnie), mais le sol va refléter la lumière vers son visage, ce qui va adoucir ses traits. En plus, si vous vous débrouillez bien, l’arrière-plan devrait être plus sombre que lui (et en tout cas pas tout blanc), ce qui va faire contraster votre sujet, et concentrer le regard dessus (rappelez-vous que les zones les plus lumineuses attirent l’oeil ).

Prenez la lumière sous un angle différent 

Si jamais vous ne pouvez pas trouver d’ombre, ou que vous ne pouvez pas l’utiliser pour différentes raisons (arrière-plan peu flatteur par exemple), il existe une autre solution. En effet, une grande partie de l’effet peu flatteur de la lumière du soleil de midi est due à la direction de la lumière : directement pleine face sur votre sujet, ce qui crée ces ombres disgracieuses.

Vous pouvez donc carrément photographier votre sujet en contre-jour (avec le soleil caché derrière lui). Alors évidemment, soit vous allez exposer pour le sujet et le ciel sera sur-exposé, soit vous allez exposer pour le ciel et votre sujet sera sous-exposé.

L’idée est de plutôt placer le soleil à 30 ou 45° derrière votre sujet : c’est un assez bon compromis. Faites juste attention avec cette technique : il peut très rapidement y avoir une grosse tache de lumière disgracieuse sur le visage de votre sujet, donc faites bien attention à l’angle en permanence.

Mais vous pouvez aussi combiner ça avec la technique suivante…

Utilisez un réflecteur 

C’est vraiment un accessoire magique. L’idée est de réfléchir la lumière vers votre sujet, pour diminuer la différence d’exposition entre lui et son environnement. Les réflecteurs peuvent être de différentes tailles ou couleurs :blanc ils sont neutres, argentés la couleur est neutre mais ils renvoient une lumière plus forte et plus contrastée, et dorés ils renvoient une lumière plus chaude sur votre sujet.

Vous pouvez aussi les faire vous-même. Un grand drap blanc posé par terre peut faire l’affaire. Plus votre réflecteur sera proche et grand, plus la lumière sera réfléchie. Comme vous ne pouvez pas non plus le coller à votre sujet (sinon on va le voir sur la photo !), pensez à prendre quelque chose de suffisamment grand, je parle d’expérience ;)

Si vous souhaitez faire de l’argenté ou du doré, pensez au papier aluminium, ou aux couvertures de survie.

Ce sont de bonnes solutions si vous n’avez pas trop le budget, mais c’est quand même moins pratique en général qu’un réflecteur repliable, ne nous mentons pas.

Je vous conseille vraiment d’essayer quand vous ferez du portrait en extérieur,l’effet est réellement saisissant ! C’est assez impressionnant de voir comme cette lumière additionnelle change complètement un visage. Et effet bonus : ça crée une lumière dans l’oeil de votre sujet, qui illumine tout de suite son regard et dynamise beaucoup la photo.

Utilisez un flash 

Oui, c’est moi qui le dit ! Mais évidemment, n’utilisez pas le flash intégré comme ça, ça produira toujours un effet peu flatteur, même si ça sera moins évident que le fameux effet « fromage blanc » de soirée. Vous pouvez soit diffuser le flash intégré , soit utiliser un flash externe.

L’utilisation du flash n’est pas le sujet de l’article, mais l’idée est de garder l’objectif en tête : se débarrasser des ombres sous les yeux, réduire le contraste général, et équilibrer l’exposition du ciel et du sujet.

Cela dit, je pense que le réflecteur donne un très bon résultat et reste plus facile à maîtriser et moins coûteux.

Utilisez un filtre polarisant 

On a beaucoup parlé de portrait dans cet article, car c’est quand même là que se posent les principaux problèmes du plein soleil, mais en paysage aussi, vous avez le problème des couleurs un peu délavées.

Un filtre polarisant va augmenter le contraste et la saturation de votre image, éliminer les reflets (ça peut toujours être utile en plein soleil) et rendre les bleus plus profonds. Bref, c’est clairement tout bénef si vous devez photographier en plein jour.

Travaillez le contraste et la saturation au post-traitement 

Je ne vanterai jamais assez les bienfaits du RAW : dans cette situation, vous pourrez vous débarrasser facilement de ces tons délavés et peu contrastés au développement RAW. Vous savez, ce look « compact numérique » des paysages ?Ce n’est pas dû au compact spécifiquement, mais à l’absence d’ajout de contraste et de saturation. Vous obtiendrez la même chose en utilisant votre reflex en JPEG ;)

Rien qu’en ajoutant du contraste et de la saturation/vibrance au développement, vous allez complètement transformer vos images prises en plein soleil. Evidemment, vous pouvez travailler d’autres aspects (je vous le conseille même), mais ce sont les 2 principaux points qui vont sublimer ces photos.

Voilà, ces astuces devraient vous aider à gérer ces conditions de lumière difficiles : et vous, que faites-vous pour photographier en plein soleil ? Laissez un commentaire pour nous le dire !

(Et si vous ne l’avez pas encore fait, abonnez-vous à la newsletter : c’est simple, gratuit, et vous recevrez directement les articles du blog ainsi que 2bonus sympas ! ;) )

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :