Comment choisir un objectif reflex

// Comment choisir un objectif reflex ?

Publié par Aurélien Audy le Jeudi 7 Janvier 2010

Bandeau comment choisir objectifs

Les appareils photo reflex, ou plus généralement à objectifs interchangeables, connaissent un essor fulgurant. Principalement parce qu’ils sont plus rapides et délivrent une meilleure qualité d’image. Mais pour exploiter tout leur potentiel, il faut les doter d’objectifs performants et si possible adaptés aux types de prise de vue envisagés. Les zooms fournis en kit avec l’appareil étant généralement assez limités. Mais là, les choses se compliquent : les objectifs coûtent cher, l’offre est très vaste.Nous défrichons tout cela pour vous !

Note préalable :

  • Choisissez la bonne monture (système de fixation entre le boîtier et l’objectif) : elle varie d’un fabricant à un autre. Reportez-vous à la documentation de votre appareil pour connaître la ou les montures compatibles ;
  • Les exemples d’objectifs sont donnés en focales réelles (chiffres inscris sur les objectifs). Les optiques conseillées le sont pour des appareils photo à capteur APS-C (les plus fréquents) : la question de l’équivalence est déjà anticipée (pas de conversion à faire). Les possesseurs de boîtiers plein format (avec capteur 24 x 36 mm) devront en revanche multiplier ces focales APS-C par 1,5 pour trouver l’objectif équivalent (un 35 mm conseillé pour un appareil APS-C donnera un 50 mm en 24 x 36 mm). Pour les boîtiers Four Thirds (ou Micro Four Thirds), il faudra multiplier les focales réelles APS-C par 1,5 puis les diviser par 2 pour retrouver les objectifs correspondants.

Un objectif transtandard pour plus de polyvalence 


Vous cherchez un zoom puissant, qui soit à l’aise dans la plupart des situations. Un zoom à tout faire en somme, qui vous évitera de trimballer plusieurs objectifs entre lesquels il faudra jongler. Le reflex présente des avantages, et si on peut minimiser ses inconvénients c’est encore mieux.Dernier critère : vous ne souhaitez pas vous ruiner sur cet investissement.Il vous faut un zoom transtandard, offrant un bon rapport qualité/prix.

Les principales caractéristiques à surveiller :

comment choisir_objo_1
  • Le critère essentiel, c’est une plage de focale longue (rapport supérieur à 10 X), qui commence le plus bas possible (< à 20 mm) et termine le plus haut possible (> à 200 mm). Un 18-200 mm ou 18-250 mm sera parfait ! Attention, plus la plage est longue, plus la qualité varie (elle diminue souvent aux focales extrêmes) ;
  • La stabilisation optique est fortement recommandée. C’est-à-dire que l’objectif renferme une lentille mobile qui bouge pour compenser vos tremblements. Vous pourrez vous en passer si votre boîtier est déjà stabilisé (capteur mobile). Le dispositif est mentionné par des initiales : VR chez Nikon, IS chez Canon, OS chez Sigma, VC chez Tamron... ;
  • La bague de zoom devra être souple, fluide et large, afin de faire varier la focale facilement. Manipulez l’objectif en magasin pour vous en assurer. La qualité de fabrication est globalement importante : privilégiez le métal au plastique, les finitions caoutchoutées...

Vérifiez le diamètre de l’objectif, et greffez-lui un filtre UV. Cela améliore la netteté des images en réduisant l’effet de voile provoqué par les rayons UV dans l’atmosphère. Et le filtre protègera la lentille frontale de votre objectif, amené à être utilisé souvent puisque polyvalent.

Pensez aux constructeurs tiers tels que Sigma et Tamron (principalement) qui proposent de très bons objectifs à des prix généralement inférieurs aux homologues des grandes marques.

Un loquet de blocage pour maintenir le zoom en position rangée constituera un plus. En effet, un transtandard étant assez volumineux et lourd, il peut facilement de déployer par l’effet de son propre poids quand vous le portez en bandoulière.

  • Une sélection d’objectifs polyvalents dans notre comparateur de prix !

Un téléobjectif pour la photo de sport / animalière 


Vous voulez figer les meilleures performances de vos sportifs préférés, ou encore capturer des scènes rares de vos expéditions dans la nature.L’impératif : pouvoir photographier de loin, avec précision. Il vous faut un téléobjectif de qualité, rapide et lumineux, pourquoi pas doté de la fonction macro.

Les principales caractéristiques à surveiller :

comment choisir_objo_2
  • Afin d’obtenir un niveau de qualité élevée, l’objectif disposera d’une plage de focales assez restreinte. Et concentrée sur les hautes valeurs : la focale maximum doit atteindre 200 à 400 mm. Ce qui donne par exemple 70-200 mm, 100-300 mm ou encore 80-400 mm. Notez qu’un capteur avec un multiplicateur de focale élevé (voirnote préalable) jouera ici en votre faveur (un 200 mm sera en fait un 320 mm avec un ratio de X 1,6) ;
  • La stabilisation optique est ici né-ces-saire ! Même si votre boîtier très performant vous permet de monter haut en ISO. A moins que vous ne vous contentiez de photos en plein ou que vous utilisiez un trépied en permanence.Entre 200 et 400 mm, le moindre mouvement prend une ampleur considérable en bout d’objectif ;
  • Privilégiez les objectifs lumineux pour réduire les risques de flou et diminuer la profondeur de champ . L’objectif est lumineux s’il dispose d’une grande ouverture , type f:2,8.L’idéal étant un objectif à ouverture constante , mais attention le prix grimpe alors en flèche ;
  • La présence d’un autofocus à moteur ultrasonique sera un gage de rapidité, de précision et de silence. La technologie est notée USM chez Canon, SWM chez Nikon, HSM chez Sigma, SSM chez Sony, SDM chez Pentax, SWD chez Olympus...

L’achat d’un trépied doit être fortement envisagé. Même si le téléobjectif pour lequel vous optez dispose d’une stabilisation optique, ces zooms n’en restent pas moins lourds, donc difficiles à stabiliser à bout de bras.

Certains téléobjectifs intègrent une fonction macro. Ceux qui s’orientent vers de la photo animalière pourront se laisser séduire !

Un téléobjectif, c’est lourd, encombrant et cher. Aussi soyez bien sûr de vous avant d’investir : il n’y a rien de pire que de laisser un zoom au placard et regretter son achat. Vous pouvez en louer un à la journée pour tester.

Un zoom grand-angle pour le photo journalisme, l’architecture, les paysages 


Vous aimez la photo à la volée, empreinte de spontanéité, où il faut être au coeur de l’action pour que l’image raconte davantage d’histoires. Vous aimez jouer avec la complexité des architectures, ou tout simplement immortaliser des paysages. Il vous faut un zoom grand-angle d’assez bonne qualité !

Les principales caractéristiques à surveiller :

comment choisir_objo_3
  • Une plage de focales qui démarre bas (entre 14 et 17 mm). Très bas même pour de l’architecture (entre 10 et 14 mm). La plage sera plutôt courte (la qualité prime sur la polyvalence), oscillant entre 2 x et à peine plus de 3 X. Exemples : 10-20 mm, 11-16 mm, 12-24 mm, 16-35 mm, 16-50mm, 17-55 mm... ;
  • La présence de lentilles spécifiques pourra augurer une bonne qualité d’image. Celles dites asphériques pour contrôler au mieux la distorsion (souvent problématique en grand-angle), et d’autres dites à faible dispersion (notées ED chez Nikon, UD chez Canon, APO chez Sigma, LD chez Tamron...) pour limiter les aberrations chromatiques et augmenter le piqué ;
  • L’objectif devra disposer d’un autofocus performant, à moteur ultrasonique .C’est d’autant plus essentiel pour une utilisation orientée vers le photo journalisme.

Les puristes pourront opter pour une focale fixe équivalente à un 50 mm (soit un 35 mm avec un ratio de X 1,5), afin d’obtenir des scènes réalistes (angle neutre), d’opérer discrètement (objectif peu encombrant) et de se forcer à soigner le cadrage (pas de zoom, c’est au photographe de se rapprocher ou de s’éloigner du sujet). L’école de Cartier-Bresson, Doisneau, Izis et tant d’autres...Ces optiques sont souvent très lumineuses (entre f/1,8 et f/2) et abordables.

Si vous photographiez beaucoup en conditions de faible luminosité (nocturne, concerts...), optez pour un zoom lumineux (type f/2,8), si possible à ouverture constante.

  • Une sélection d’objectifs grand-angle dans notre comparateur de prix !

Une focale fixe lumineuse pour les portraits 


L’art du portrait vous fascine. Vous cherchez un objectif déformant peu ou pas du tout, qui vous permette des mises au point ultra précises avec un grand contrôle sur la profondeur de champ. De quoi réaliser des portraits saisissants. L’idéal, c’est la focale fixe avec une grande ouverture.

Les principales caractéristiques à surveiller :

comment choisir_objo_4
  • Une focale réelle comprise entre 35 et 85 mm, 50 mm étant un bon compromis (soit 50 à 127 mm en 24 x 36 mm). Privilégiez le 35 mm pour des portraits dynamiques (cadrage plus large autorisant du mouvement), le 85 mm pour des portraits plus classiques (plus de recul exigé, mais moins de déformation et un arrière-plan bien détaché) ;
  • Une focale fixe forcera le photographe à travailler sa composition. Elle délivrera une meilleure qualité d’image et permettra d’accéder à uneouverture maximum généralement intéressante (f/2,8 voire f/1,4 et même f/1,2 !) ;
  • La mise au point est cruciale en portrait. Privilégiez les objectifs avecmotorisation ultrasonique et vérifiez en magasin que la qualité de la bague de mise au point manuelle vous convient.

Certaines de ces optiques sont relativement peu coûteuses (les 35 et 50 mm), vous pouvez donc envisager les modèles de la marque de votre boîtier, souvent un peu plus qualitatifs (mais pas systématiquement). Attention, quand la luminosité augmente (entre f/1,8 et f/1,2), le prix grimpe en flèche (2000 € pour le 85 mm f/1,2 de Canon) !

Certains modèles sont aussi destinés à la macro : ça peut faire d’une pierre deux coups !

Attention, une partie de ces optiques fixes à grande ouverture sont anciennes et non motorisées. Veillez à ce que votre boîtier dispose d’une motorisation AF, faute de quoi il ne vous restera que la mise au point manuelle.

  • Une sélection d’objectifs à focale fixe dans notre comparateur de prix !

Un objectif pour éveiller la créativit é


Vous avec envie de sortir des sentiers battus, en créant des images originales, graphiques ou complètement loufoques. En somme, vous cherchez une optique qui mette un grand bol d’air frais dans votre pratique de la photo. Essayez-vous aux joies du fisheye !

Les principales caractéristiques à surveiller :

comment choisir_objo_5
  • Une focale ultra courte ne suffit pas, l’objectif doit aussi porter la mentionfisheye. En dessous de 10 mm, l’image devient généralement circulaire (les angles sont donc noirs). À 10 mm et plus, les photos sont rectangulaires, mais avec des lignes complètement courbées ;
  • La présence de lentille(s) à faible dispersion est très importante ici pour réduire les aberrations chromatiques, souvent très importantes sur des focales aussi courtes. Ces lentilles sont notées ED chez Nikon et Pentax, UD chez Canon, APO chez Sigma...

Vous pouvez aussi tester les objectifs atypiques de la marque Lensbaby . Le concept : un objectif souple qu’on courbe dans la direction souhaitée pour réaliser une mise au point sélective (une zone de l’image est nette, le reste est flou). La marque propose désormais des compléments optiques ajoutant d’autres effets : fisheye, soft focus pine hole ...

Autre possibilité, complexe et coûteuse, l’objectif à décentrement, dont on peut faire varier le plan de mise au point horizontalement et verticalement.Produit des effets spectaculaires ! Un objectif prisé des spécialistes de l’architecture.

Enfin, notez qu’un fisheye ne corrige pas les déformations, au contraire, et c’est tout l’intérêt de l’objectif. L’utilisation est vraiment particulière (effets créatifs), ayez cet aspect à l’esprit !

  • Une sélection d’objectifs fish-eye dans notre comparateur de prix !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :